;

La vente d’un bien immobilier en viager est une vente par laquelle un propriétaire cède la propriété de son bien à un acquéreur moyennant un prix qui est converti en rente, généralement avec un paiement comptant, le bouquet.

Le viager est le plus ancien système de retraite au monde et redevient une solution adaptée aux enjeux contemporains.

 

Du côté du vendeur (solution financière et/ou patrimoniale)

  • Permet aux seniors de rendre "liquide" leurs briques tout en continuant à y habiter
  • Permet d'éviter de demander aux enfants une aide financière
  • Permet d'aider les enfants à devenir propriétaire eux-mêmes
  • Permet de régler sa succession de son vivant

Du côté de l'acheteur (solution de constitution de retraite et/ou d'investissement alternatif)

  • Décote de départ = rentabilité financière surpassant les voies traditionnelles d'investissement (immobilier locatif, assurance vie, bourses, obligations,...)
  • Un investissement immobilier sans risque locatif, sans recours au crédit bancaire, sans taxation sur l'immobilier
  • Tout en engageant qu'une partie du coût du bien acquis et échelonné sur une longue durée

Comment se calcul la rente ?
Le montant du bouquet et celui de la rente sont calculés en fonction de :

  • La valeur vénale du bien corrigée (et son rendement potentiel)
  • L'espérance de vie du vendeur (et son état de santé)
  • Le taux de rendement supposé du capital investi et selon que le bien soit libre ou occupé

 

Tant pour l'acheteur que le vendeur, le viager est avant tout une histoire humaine qui tient au cycle de la vie. Il s'agit d'une rencontre entre 2 personnes qui - à des âges différents - ont des besoins différents qui peuvent harmonieusement se compléter.

 

Et dans la pratique...

  • Le "bouquet", première mise de fonds, n'est pas obligatoire mais très souvent d'usage. Il représente généralement 10% de la valeur du bien et vient en déduction du calcul de la rente viagère.
  • Le viager est un contrat "aléatoire", c'est sa caractéristique essentielle car il s'éxécute le temps de la vie du vendeur (il peut être avantageux, ou désavantageux)
  • Le viager "libre" désigne la vente de la pleine propriété. L'acquéreur aura la libre disposition immédiate du bien
  • Le viager "occupé" désigne la vente de la nue-propriété. Le vendeur conserve l'usufruit du bien, il se réserve la jouissance du bien (l'usufruit s'éteindra au jour de son décès)
  • Le viager peut se faire sur 2 vendeurs (Madame et Monsieur par exemple), il s'éteindra alors au jour du décès du dernier vendeur en vie
  • La rente peut faire l'objet d'une indexation annuelle (conseillée mais pas obligatoire)
  • Les rentes viagères ne sont pas taxables en Belgique pour autant que celles-ci soient servies par une personne physique à usage privé (= revenu mensuel net)
  • Privilège vendeur : inscription hypothécaire au profit du vendeur
  • Clause résolutoire et pacte commissoire exprès ; frappe la vente de nullité si la rente mensuelle n'était pas payée suivant les modalités fixées